Progression de la vape en Europe - Eurobaromètre

Malgré les études controversées et les campagne anti-vape, de plus en plus d'Européens arrêtent de fumer ou baissent leur consommation de tabac grâce au vapotage. La Commission Européenne devrait y jeter un coup d'oeil.


Des chiffres qui ne mentent pas !
La sortie de l'Eurobaromètre est toujours attendue avec impatience. Les derniers chiffres disponibles étaient ceux de l'Eurobaromètre 2014 et l'on y apprenait que 6 millions d'Européens avaient arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique. L'Eurobaromère 458, publié au 2ème trimestre 2017, nous confirme ce que l'on sait déjà : la cigarette électronique permet d'arrêter de fumer ou de baisser sa consommation de tabac. Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : le nombre de fumeurs de plus de 15 ans ayant arrêté grâce à la vape est de 7,5 millions et le nombre de fumeurs ayant baissé leur consommation de tabac grâce à l'e-cigarette est de 9 millions. Très encourageant.


Campagne anti-vape à gogo
Très encourageant tant la vape est attaquée de toute part, notamment en ce début d'année 2018, via des campagnes de désinformation ou des études largement controversées au sein de la communauté scientifique. Vous avez sûrement entendu parler de cette étude alarmiste, d'abord parue dans l'AFP puis reprise par une grande partie de la presse sans vérification, dont les travaux ont été d'exposer des souris à 106 fois la dose quotienne d’un consommateur de nicotine, produit dont la toxicité est avérée en cas de surdosage ! Seul point négatif de l'Eurobaromètre, le nombre d'Européens, qui pensent que la cigarette électronique est mauvaise pour la santé, est passé de 52 à 55% de la population. Conséquences des campagnes de désinformation visant à entraîner un certain doute auprès de la population ?


L'exemple Anglais à suivre !
L'Angleterre, où le taux d'arrêt du tabac grâce à la vape est le plus haut en Europe avec 22%, est l'exemple à suivre en matière de vapotage. Le Public Health England (PHE), organisme très officiel lié à la la branche du gouvernement chargée de santé publique, vient d'émettre deux idées on ne peut plus sérieuse : créer des points de vente de cigarettes électroniques au sein des hôpitaux et supprimer les zones fumeurs pour les remplacer par des zones "Vape friendly". Aujourd'hui, si il devait y avoir un paradis des vapoteurs, c'est en Angleterre qu'il se trouverait !


[ Retour à l'accueil du Blog Nhoss ]