Ma cigarette électronique produit un goût désagréable en bouche, pourquoi ?

Connaissez-vous l'histoire du vapoteur qui a un drôle de goût en bouche, un goût si désagréable qu'il ne peut s'empêcher d'en vouloir à sa cigarette électronique ? Bon ce n'est pas une histoire vraiment drôle mais on prend le risque de vous la raconter quand même. Dans le milieu du vapotage, il n'est pas rare d'entendre un vapoteur se plaindre soudainement d'avoir un goût désagréable, voire même selon ses dires un goût de brûlé. Un goût de brûlé !?

Avoir un goût de brûlé, ca s'explique !

Lorsque l'on a des années d'expérience de vapotage derrière soi, on en viendrait presque à rigoler d'entendre un vapoteur tousser et se plaindre d'avoir un goût bizarre en bouche. Mais mettez-vous à sa place : vous aussi, vous avez certainement connu ce moment de solitude où vous auriez aimé que quelqu'un vous aide à comprendre pourquoi. Pourquoi votre cigarette électronique s'est mise à produire un goût tellement bizarre que vous n'avez plus voulu vapoter pendant plusieurs jours. Pourtant, cela n'est rien de grave. Et cela n'arrive jamais par hasard.


bien choisir son e-liquide
Ne soyez pas effrayé par un goût de brûlé, cela s'explique.


  • Un mauvais réglage de puissance

Quand on commence à vapoter, on veut tout de suite tester sa nouvelle cigarette électronique, voir ses limites. Mauvaise idée. Vous débutez, référez-vous au mode d'emploi de votre vapoteuse pour la régler à votre niveau. Il faut également savoir que chaque résistance a une valeur en ohm et par déduction, il y a une limite de puissance à ne pas dépasser. Ce n'est pas parce que vous avez une box pouvant atteindre 200 watts que vous devez l'utiliser à cette puissance. En général, une puissance d'une trentaine de watts suffit largement pour un vapoteur débutant. Inutile de voir plus haut au début, cela viendra par la suite.

  • Un amorçage en bonne et due forme.

Comme nous vous l'avons expliqué dans notre article concernant les fuites de e-liquide, l'amorçage d'une résistance est une étape importante lors de la première utilisation de votre cigarette électronique puis à chaque changement de résistance. Prenez une feuille de papier, allumez un briquet et le tout s'enflamme. Prenez maintenant cette même feuille de papier, trempez-la dans l'eau puis essayez de l'enflammer. Le raccourci est simpliste mais c'est l'idée de l'amorçage : humidifier le coton avant l'utilisation de la cigarette électronique. Car il faut garder à l'esprit que la résistance est une pièce chauffante. En ne respectant pas cette étape d'amorçage, il est fort à parier que vous aurez un goût désagréable en bouche.

 
  • Changez vos résistances régulièrement

Plus vous utilisez votre cigarette électronique, plus la résistance s'encrasse. Ce phénomène se caractérise par un dépôt qui se forme généralement à la base de la résistance. Résultat ? Votre cigarette électronique ne restitue plus aussi bien les saveurs que vous adorez vapoter. Si vous remarquez une légère différence de goût, qui se prononce au fur et à mesure que vous vapotez, c'est qu'il est temps de changer la résistance. D'une manière générale, la résistance de cigarette électronique a une durée de vie d'environ 15 à 25 remplissages selon les modèles. Le changement d'une résistance de cigarette électronique est donc une étape primordiale pour son bon fonctionnement.

  • Un bon ratio PG/VG

Le pourcentage de Propylène Glycol et de Glycérine Végétale (PG/VG) a encore une fois toute son importance. Comme vous le savez, le Propylène Glycol a pour effet de favoriser la sensation de hit en gorge tandis que la Glycérine Végétale permet la production de vapeur et sa densification. Plus la proportion de Glycérine Végétale est importante, plus la vapeur sera intense. Mais attention : toutes les résistances de cigarettes électroniques ne sont pas adaptées à des e-liquides riches en Glycérine Végétale. Selon l'ouverture et la capillarité du coton, un e-liquide contenant beaucoup de VG (un e-liquide gras et visqueux) aura du mal à circuler dans le coton. Et dans ce cas, il est fort à parier que vous aurez un mauvais goût en bouche. Préférez les e-liquides avec une proportion de VG de l'ordre de 50% ou moins.

Ma vapoteuse produit encore un goût désagréable ?

Vous avez changé votre résistance en faisant attention à bien l'amorcer. Vous avez réglé la puissance comme l'indique le mode d'emploi de votre cigarette électronique. Vous avez un e-liquide avec un taux de PG/VG de 65/35. Et malgré toutes ces précautions, votre e-cigarette produit encore une mauvais goût en bouche ? Contactez notre service clientèle pour trouver une solution rapide à votre problème.