Les vapoteurs ont la parole


Si vous lisez cet article, c'est parce qu'il y a de grandes chances que vous hésitiez à passer à la cigarette électronique. Plutôt que d'énumérer les nombreux avantages de la cigarette électronique par rapport à la cigarette, nous avons décidé de donner la parole à des vapoteurs et des vapoteuses qui ont gagné leur combat face à la clope. Assez pour vous convaincre ? Nous l'espérons ! Découvrez le témoignage de vapoteurs et vapoteuses bien réels et qui n'ont pas été rémunérés pour vous raconter leur expérience.

SÉBASTIEN N. VAPOTEUR DEPUIS 5 ANS

  "Âgé de 43 ans et après 15 ans de tabagisme actif, le moment de stopper était venu pour moi. Plusieurs tentatives, plusieurs échecs après des périodes d'abstinence plus ou moins longues de quelques semaines tout au plus. Le vapotage, je n'y étais pas très favorable de prime abord car cela me semblait compliqué, fade et un peu gadget, mais c'est bien grâce à cela que j'ai durablement arrêté depuis maintenant près de 5 ans, sans patchs, sans gommes à sucer, sans traitement. Cela m'a permis de ne pas ressentir l'inconfort des symptômes de sevrage à la nicotine et de trouver un palliatif durable au tabagisme. Ce que j'apprécie aujourd'hui c'est la discrétion de cette pratique, sa simplicité d'usage, sa sécurité, son utilisation en intérieur sans gêne et sans odeur, et surtout les avantages procurés par l'abstinence tabagique. Pas de fatigue, pas d'essoufflement lors de la pratique sportive, pas d'encombrement bronchique, pas de mauvaise haleine, pas de troubles circulatoires, et pas l'angoisse et la culpabilité, à priori, de se découvrir atteint d'une grave maladie à terme liée au tabac. C'est sûr il faut un budget, mais avec le tabac, au moins autant, voire plus. En tout cas, ce que je recommande vivement, quitte à payer un peu plus, c'est d'utiliser pour le vapotage, des e-cigarettes et des e-liquides de qualité, idéalement made in France, afin de se garder de tout risque d'intoxication chimique et de tout risque accidentel, avec d'éventuels articles importés de mauvaise qualité et à bas prix."

 Sébastien N.


MARIE-HÉLÈNE T. VAPOTEUSE DEPUIS PLUS D'UN AN

 "J’ai fumé pendant plus de 20 ans deux paquets de cigarettes par jour. Je suis passé à la cigarette électronique il y a plus d’un an et j’en suis très contente, je suis plus libre, c’est pratique, je ne sens plus le tabac, l’odeur pomme chicha me convient parfaitement et au niveau économique c’est très intéressant moins onéreux. Mon but est de ne plus fumer du tout. Mon entourage apprécie beaucoup plus, c’est moins désagréable que le tabac et plus facile à être accepté, même chez les amis ou la famille. Je suis très attaché à la marque NHOSS car c’est une marque française et au niveau du goût ce n’est pas écœurant c’est même trop bon ! Merci."

 Marie-Hélène T.


MARCO G. VAPOTEUR DEPUIS LE 1ER JANVIER 2014

 "Le 1er janvier 2014, j’ai décidé d’abandonner la cigarette après 35 années de dépendance. Ce n’était pas ma première tentative mais au lieu de tout arrêter, je suis passé, cette fois, à la cigarette électronique. Le choc a été nettement moins abrupt pour mon corps et mon esprit. J’ai commencé à vapoter avec des produits à haute teneur en nicotine puis, au fil des années, j’ai diminué progressivement. Aujourd’hui, après plus de 7 ans, je n’ai plus touché à une seule tueuse et je vapote toujours mais la plupart du temps avec des produits à zéro nicotine. Je commande toujours quelques flacons avec quelques mg/ml pour les grandes occasions ! J’y ai gagné en meilleure santé, plus de toux chronique, plus de maux de tête, plus de souffle court mais j'ai quand-même pris quelques kilos au début ! Lors d’une récente radiographie de mes poumons, mon médecin n'a décelé plus aucune trace de fumeur et je pratique du sport chaque jour sans problème. L’expérience de la cigarette électronique a été un grand succès pour moi. J’ai quand-même eu la chance de découvrir très tôt les produits Nhoss dont les saveurs m’ont tout de suite convenu et ne m’ont jamais écœuré par rapport à d’autres essais. Je reste fidèle à Nhoss et je suis très satisfait de leurs prestations, offres, récompenses et bons de recyclage."

 Marco G.


ALEXANDRA I. VAPOTEUSE DEPUIS JANVIER 2017

 "J'ai réussi par deux fois à arrêter de fumer pendant un an grâce à mes grossesses, mais j'ai toujours fini par reprendre en partie à cause de la "tentation" provoquée par un entourage fumeur mais aussi parce que la cigarette restait un plaisir. J'ai décidé de commencer la cigarette électronique en janvier 2017 en me disant que je ne fumerai plus que ça et rien d'autre. Après avoir cherché pendant longtemps une vapoteuse qui répondait à mes besoins en termes d'autonomie et de puissance, puis un liquide dont la saveur me convenait, j'ai finalement trouvé le bon équilibre chez un produit de la gamme Nhoss. Au bout d'un an de vapotage exclusif, j'ai voulu re-tester la cigarette traditionnelle "pour voir" en allumant une de la marque que je consommais auparavant : je n'ai pas réussi à la terminer ! J'ai été littéralement dégoutée : au contact du filtre j'ai senti pour la première fois la nocivité du produit que j'essayais de consommer. C'était la première réaction de dégoût physique que je n'avais jamais ressenti en fumant une cigarette ! Depuis cette expérience je n'ai jamais eu envie de fumer de nouveau une cigarette traditionnelle et désormais, je baisse doucement la quantité de nicotine de mes liquides en espérant, à terme, pouvoir vapoter définitivement sans ! Le seul reproche que je puisse faire à la cigarette électronique c'est qu'elle nécessite de vapoter plus longtemps que l'on aurait fumé une cigarette et qu'elle tombe parfois en panne de batterie. Cependant, j'ai pu constater qu'elle ne laisse pas d'odeur désagréable et qu'elle ne diminue ni l'odorat, ni la capacité respiratoire (je suis une sportive très régulière et je pratique la course à pied)."

 Alexandra I.


MARC D. VAPOTEUR DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES

 "Après avoir tenté plusieurs fois d'arrêter de fumer (fumeur pendant 40 ans), j'ai essayé la cigarette électronique avec une dose de bonne volonté aussi. Cela n' a pas été facile au début. Se débarrasser de l'habitude est le plus difficile, la dépendance à la nicotine est compensée par la cigarette électronique, j'ai essayé plusieurs modèles ainsi que différentes saveurs. Avec le temps et oui il ne faut surtout pas lâcher, j' ai retrouvé le plaisir de faire la petite pause cigarette (électronique), au bout de quelques mois j' ai même eu un dégoût pour l'odeur du tabac traditionnel. J'ajouterais 2 choses importantes, la première est d'avoir retrouvé du souffle au bout de quelques semaines seulement et la deuxième est d'apprécier beaucoup plus les saveurs des aliments, certains disent grossir en arrêtant de fumer, ce n'est pas réellement mon cas. La cigarette électronique a peut être des méfaits, certainement moins que le tabac, mais un conseil, achetez une vapoteuse et des e-liquides de qualité, la réussite dans votre démarche en dépend."

 Marc D.


SYLVIE M. VAPOTEUR DEPUIS 2012

 "J'ai commencé à vapoter en 2012 grâce à une promotion de chez Nhoss. A ce moment là, âgée de de 51 ans, étant malade, et après plusieurs tentatives d'arrêt de la cigarette sans résultat, j'ai décidé d'essayer le vapotage. Les débuts pour moi chez Nhoss ont été jonchés de quelques difficultés, comme fuite des clearomiseurs, batteries ne tenant pas longtemps la charge. Si je suis restée chez Nhoss, c'est qu'ils ont toujours été à mon écoute et ont tout fait pour améliorer leurs produits. Au début, j'ai continué à fumer des cigarettes environ 10 par jour, mais étant une grosse fumeuse (2 paquets par jour), je me suis dit qu'il fallait que je continue. Depuis 4 ou 5 ans, je ne fume plus du tout de cigarettes. J'ai essayé d'en reprendre une pour voir il y a environ 2 ans, et je n'ai pas pu la finir tant le goût du tabac m'a écœurée. Je me rends compte que le fait de vapoter me permet de fumer sans nicotine, goudron, etc... Au niveau du coût, j'ai divisé mon budget clops par 6 par an, je conserve cette envie de fumer, mais les parfums proposés sont très agréables, ne gênent personne, ne laissent aucune odeur dans la maison et même dans ma chambre. J'ai retrouvé le plaisir de fumer sans être obligée de sortir, par respect vis à vis de ma famille et de mes ami(e)s. Je suis très satisfaite de tous les efforts faits par Nhoss pour améliorer leur qualité, la grande variété de parfums, les différents vapoteurs proposés, leur reprise des flacons vides, des batteries et clearomiseurs usagés qui nous rapporte 10% des produits renvoyés, et de tous les cadeaux promotionnels qu'ils nous proposent tout au long de l'année. Si vous avez des difficultés pour arrêter de fumer, n'achetez pas des produits peu chers sur internet, vous serez déçus, ce qui est vraiment dommage. Je suis une adepte des produits Nhoss, sans vous cacher que j'ai essayé des produits moins chers, mais aux goûts désagréables, et à la qualité des vapoteurs moindres. Etant malade, vapoter est l'un des rares plaisirs qu'il me reste, et dont j'ai du mal à me séparer. Avec les e-cigarettes, j'ai conservé ce plaisir sans me faire du mal. J'en suis très heureuse."

 Sylvie M.


JEAN-MICHEL B. VAPOTEUR DEPUIS 2014

 "L’idée de la cigarette électronique a germé dans mon esprit petit à petit en 2014. Je fumais depuis plus de 30 ans, je suis passé par les cigarettes blondes puis le tabac à rouler. Je voyais des modèles de cigarettes électroniques chez le buraliste où je prenais mon tabac. Les premiers, qui étaient en forme de cigarette blonde et qui avaient un voyant rouge au bout, s’allumaient quand on tirait dessus. Je reconnais qu’il y avait des similitudes mais ce n’était ça qu’il me fallait.
Le modèle suivant a été un modèle avec ce qu’on appelait des mèches, la contenance était d’un peu plus de 2 ml. Il fallait trouver un liquide à mettre dedans. Le tout premier était le liquide tabac blond de chez Nhoss avec le taux de nicotine maximum, je ne voulais pas être en manque. Mon buraliste était un revendeur de la marque.
Je me suis lancé avec toujours un peu de tabac à rouler sur moi au cas où, mais dans mes souvenirs, n’a jamais vraiment été utilisé.
Au final le changement c’est plutôt bien passer, comme lorsque l’on change de marque de cigarette. On ne s’habitue qu’au bout de plusieurs semaines, pour la cigarette électronique c’est la même chose. J’ai changé de modèle de cigarette, je suis passé sur une box mais je suis resté sur le produit tabac blond de Nhoss. J’en ai essayé quelques autres mais je n’y retrouve pas ce que je trouve chez celui-ci. Même si je pense que la cigarette électronique n’est pas saine à 100%, elle l’est toujours infiniment plus que le tabac. Aujourd’hui, au bout de sept ans, je peux vapoter chez moi sans avoir l’odeur du tabac froid dans la maison ou sur les vêtements.
Il faut que je progresse encore vers la diminution du taux de nicotine. Mais je sais que les choses changent doucement, c’est souvent l’erreur des gens qui n’arrive pas à s’habituer au vapotage, je pense qu’une partie de ces utilisateurs pensent que la vape est le remède miracle. Non il ne l’ai pas, il faut s’accrocher parce qu’au final le cerveau a besoin de nicotine et s’il n’a pas le choix, il s’habituera à la cigarette électronique."

 Jean-Michel B.


Vous souhaitez également partager votre expérience de vapoteur ? Laissez-nous un commentaire ci-dessous. Il sera validé après modération par nos équipes !

Laisser un commentaire