Peut-on vapoter enceinte ?


Enceinte, vous vous demandez si vous pouvez vapoter sans faire courir de risques à bébé ? Nous vous renseignons sur les effets de la vapoteuse sur sa santé. Conscientes du danger représenté par la consommation de tabac pendant leur grossesse, de nombreuses femmes ne parviennent pourtant pas à arrêter la cigarette. Elles continuent alors de fumer ouvertement ou en cachette. D'autres décident de se tourner vers la cigarette électronique. La question est alors de savoir si vapoter est réellement sans risque pour la santé du fœtus et celle de la mère. Les réponses tout de suite.

VAPOTER EST MOINS DANGEREUX QUE FUMER


Des études ont démontré que la vapoteuse a contribué au sevrage tabagique de nombreux fumeurs. Plusieurs d’entre eux confirment que la e-cigarette leur a permis d’arrêter le tabac, d’améliorer leur santé et leur bien-être. Même si ses effets à long terme restent inconnus, la cigarette électronique demeure moins dangereuse que la cigarette conventionnelle.
Le vapotage limite les risques de dépendance physique et psychologique au tabac. Il vous permet de régler le taux de nicotine dans le e-liquide. Vous avez même la possibilité de prendre une e-cigarette sans nicotine. Toutefois, vous devez choisir le taux de nicotine dans votre e-liquide en fonction de votre consommation de tabac.
Contrairement à la cigarette traditionnelle, la vapoteuse n’émet pas de fumée. Nul n’est sans savoir que celle-ci contient plusieurs particules et substances qui sont responsables de nombreux cancers et de diverses maladies respiratoires. Quand vous vapotez, vous inhalez seulement de la vapeur. Celle-ci est issue du e-liquide chauffé à basse température, c’est-à-dire à 60°C. À noter que la température du foyer d’une cigarette classique allumée peut atteindre les 900°C.

e liquide classic blond e liquide classic virginia e liquide classic brun



QUE DISENT LES ÉTUDES SCIENTIFIQUES SUR LE VAPOTAGE DES FEMMES ENCEINTES ?


Une étude irlandaise publiée le 9 février 2020 dans le British Journal of Obstretrics and Gynaecology (BJOG) se veut très rassurante pour les femmes enceintes. Cette étude montre en effet que les femmes, qui vapotent durant leur grossesse, donnent naissance à des bébés pesant le même poids que les bébés conçus par des femmes non fumeuses. Cette étude a été menée auprès de 218 femmes enceintes et exclusivement vapoteuses lors du second trimestre de leur grossesse.
Cependant, il est à noter que les fumeuses et les vapofumeuses mettent au monde des bébés qui pèsent 300 grammes de moins que ceux des mères non fumeuses et vapoteuses. Les femmes enceintes vapoteuses exclusives ont une incidence plus faible d’accouchement d’un nourrisson de faible poids par rapport aux femmes enceintes qui vapotent et qui fument, similairement aux femmes enceintes qui sont fumeuses exclusives.
L’étude irlandaise confirme les résultats de la première étude britannique sur le sujet (rédigée par les médecins Brendan P. Macdonnel, Evan Bergin et Carmen Regan) qui concluait que l’utilisation de cigarettes électroniques pendant la grossesse n’était pas associée à un faible poids à la naissance ni même à un accouchement prématuré.

LES EFFETS DU VAPOTAGE SUR LA FUTURE MÈRE ET LE BÉBÉ


Le principal atout de la cigarette électronique réside dans le fait qu’elle ne contient pas de tabac. En effet, le tabac se compose de plusieurs substances toxiques et cancérigènes et d’une quantité importante de nicotine qui est responsable de la dépendance tabagique. À ce sujet, le monoxyde de carbone dans la fumée peut traverser le placenta, agissant directement sur le système nerveux, ralentissant la croissance du fœtus et entraînant une malformation chez le bébé. La fumée des cigarettes traditionnelles peut également provoquer une fausse couche ou un accouchement prématuré.
Tout cela ne risque pas d’arriver si vous utilisez du e-liquide sans nicotine pour vapoter. Certes, les professionnels médicaux n’encouragent pas le vapotage pendant la grossesse. Mais certains d’entre eux l’autorisent s’il permet à la future mère de stopper le tabac et d’éviter de mettre le fœtus en danger… à condition qu’elle prenne quelques mesures.

VAPOTER PENDANT LA GROSSESSE ?


L’association Tabac et Liberté, regroupant de nombreux professionnels de la santé spécialisés en tabacologie a classé les usages selon un ordre de risque :

1/ Le mieux est de ne pas fumer ni vapoter.
2/ Si l’arrêt du tabac s’avère impossible : vapoter sans nicotine.
3/ Si vapoter sans nicotine paraît compliqué : vapoter avec nicotine.
4/ Le pire est de fumer, même quelques cigarettes par jour.

Le mieux est de ne rien consommer du tout, le pire est de continuer à fumer, même si il s’agit de quelques cigarettes par jour. Une femme enceinte peut vapoter à condition de ne pas utiliser dans la mesure de son possible de e-liquide nicotiné.